Femme de l’ombre, c’est souvent ainsi que l’on parle de Laurence Mentil, la Directrice Générale du groupe Cyril Lignac. En réalité, cette personnalité solaire est une surtout une véritable entrepreneure, à la tête de 10 établissements, une société de production et 150 collaborateurs. Une des réussites les plus éclatantes de l’univers food alors que rien ne la prédestinait à ce secteur d’activité, entré dans sa vie à la faveur d’une rencontre décisive.

Les rencontres, d’ailleurs, pourraient être le maître-mot de cette interview tant l’ouverture aux autres fait figure de fil rouge dans la vie de Laurence, tissant des liens entre Marseille et Paris, mais aussi Londres, autre ville chère à son cœur.

La recette de ses 15 années de succès ? Suivre son instinct plus que les études de marchés, savoir saisir les opportunités et s’appuyer sur une connaissance terrain à toute épreuve. Et toujours placer le plaisir au centre du jeu, dans ses projets les plus ambitieux comme dans son quotidien.

A à peine 30 ans, Anna Polonsky a déjà eu mille vies !

Française basée à New York, elle est à la tête de Polonsky&Friends, une agence de stratégie et de design spécialisée dans la sphère culinaire, avec des projets sur les deux continents.

Anna Polonsky, c’est la synthèse parfaite de la culture française et du cool à l’américaine, toujours pile dans la tendance mais sans sacrifier ses valeurs. Une femme qui change le monde à travers la gastronomie, en challengeant les grandes marques et en accompagnant les chefs indépendants.

Plus qu’un cabinet conseil, son entreprise est une plateforme de réflexion sur tous les enjeux majeurs de notre époque, de la diversité à l’inclusion, en passant par développement durable.

Dans cet épisode, Anna nous démontre que l’engagement a de beaux jours devant lui, un message plein d’espoir qui fait du bien !

De la robe d’avocat au chocolat, il n’y a qu’un pas, franchi par Jade Génin il y a deux ans pour rejoindre son père au sein de l’entreprise familiale, la célèbre chocolaterie Jacques Génin.

Mais comment trouver sa place quand son père est LA référence du secteur ? Jade relève le défi avec une énergie et une bonne humeur communicatives. Entre transmission et subtiles évolutions, elle imprime sa patte sur la maison familiale, tout en gardant les fondamentaux : la qualité et l’artisanat.

Désormais en charge de l’équipe chocolaterie-confiserie, elle ne se contente pas de gérer la production mais, en véritable entrepreneure, elle réfléchit déjà à l’avenir de la marque. Loin du tout-digital et des injonctions du sans sucre, elle veut capitaliser sur les boutiques qu’elle conçoit comme des temples de la gourmandise, façon Willy Wonka moderne.

C’est une femme à la pointe des tendances food que je reçois aujourd’hui : Anne-Laure Bloch est Responsable des Achats Food & Beverage des Galeries Lafayette Gourmet et du BHV. Avec son équipe, elle parcourt le monde et les réseaux sociaux, à l’affut de la future pépite alimentaire qu’elle fera découvrir aux clients des grands magasins.

Avant cela, Anne-Laure a commencé sa carrière dans la mode : habillement et alimentation, deux mondes que tout oppose ? Bien au contraire : avec elle, nous allons découvrir comment les codes de la mode s’appliquent désormais à la nourriture et aux artisans.

D’ailleurs, cet épisode regorge de conseils pour les jeunes marques qui se lancent dans le domaine de l’alimentaire, comme une Masterclass à la croisée du bien manger, du marketing et de la distribution. Et une plongée dans un univers où l’on parle business sans complexe, mais animé par de véritables passionnés.

L’histoire commence il y a presque 10 ans de cela, au Yam’Tcha : je découvre la cuisine d’Adeline Grattard, et par la même occasion, une jeune sommelière, passionnée et sure d’elle. Pas le genre à intimider par sa technique et son savoir, plutôt de ceux qui veulent partager leur passion pour le vin en mettant à l’honneur ceux qui le font. Je suis bluffée ! C’est ma première rencontre avec la sommelière Marine Delaporte.

Elle n’a que 21 ans quand elle prend en charge la cave d’un restaurant étoilé. Ce qui pourrait être un accomplissement en soi. Mais pour Marine, c’est une porte d’entrée vers l’excellence, qui la pousse à travailler sans relâche pour apprendre, progresser, jusqu’à devenir aujourd’hui l’une des meilleures dans sa discipline.

Grand classique ou petite pépite ont tous leur place dans les accords mets-vins qu’elle propose : et avec un menu dégustation qui change tous les jours, c’est un challenge permanent pour la sommelière mais aussi un terrain de jeu illimité.

Dans cette deuxième partie du podcast, découvrez les échanges entre nos invitées Amandine de Souza, Alexia Duchêne, Céline Chung, Annabelle Schachmes et Anne Luzin autour de leur vision de la gastronomie et de leurs carrières respectives, avec quelques points communs inattendus !

Dans cette troisième et dernière partie du podcast, nos invitées Amandine de Souza, Alexia Duchêne, Céline Chung, Annabelle Schachmes et Anne Luzin se révèlent à travers quelques questions plus personnelles…

Il y a un an, le 8 mars 2020, je mettais en ligne le premier épisode de Girls in Food pour la Journée Internationale des Droits de Femmes. J’y pensais depuis un an, j’hésitais à me lancer… Ce 8 mars, j’étais fébrile : est-ce que des auditeurs allaient être au rendez-vous ? Et très vite, vous avez, chaque dimanche, été plus nombreux à faire de Girls in Food votre rituel hebdomadaire. Depuis, plus de 40 femmes m’ont confié leur histoire, leurs histoires, des histoires de tradition familiale, d’entrepreneuriat, de vocation, d’innovation, de reconversion, de réinvention de soi mais toujours de passion, le point commun de toutes ces manières d’ « entrer en gastronomie ».

Pour fêter le premier anniversaire de Girls in Food, je vous propose un épisode choral, réalisé avec le soutien d’Eataly Paris Marais et de sa Directrice Générale Amandine de Souza, une manière de rendre hommage à toutes les femmes qui font vivre la gastronomie aujourd’hui. A travers 5 témoignages de femmes, une cheffe, une entrepreneure, une autrice/photographe, une cheffe d’entreprise et une journaliste, on comprend plus que jamais, les métiers de la gastronomie sont pluriels et qu’il n’y a pas de parcours idéal, mais une multitude de chemins pour y accéder.

Ces 5 femmes ont accepté de raconter leur histoire, de partager leur expérience et de nous en dire plus sur leur vision des choses. Certaines voix vous seront familières, car vous les avez déjà entendues au micro de Girls in Food. D’autres sont de nouvelles venues, aux parcours tout aussi inspirants.

S’il en était besoin, cet épisode montre, une fois encore, que les femmes peuvent tout faire – malgré les obstacles qu’elles trouvent sur leur route, en particulier dans le domaine de la gastronomie. J’espère que ces interviews croisées donneront confiance à celles et ceux qui nous écoutent et peut être même le déclic pour se lancer – sans angélisme mais avec une bonne dose d’énergie !

Dans cette première partie du podcast, découvrez les parcours de nos 5 invitées, Amandine de Souza, Directrice Générale d’Eataly Paris Marais, Alexia Duchêne, Cheffe de cuisine, Céline Chung, entrepreneure et restauratrice, fondatrice de la Bao Family, Annabelle Schachmes, journaliste, autrice et photographe et Anne Luzin, Directrice des rédactions des magazines Le Chef et Thuriès.

Maîtres d’hôtel, serveurs, sommeliers, barista, barmen, c’est une véritable ruche qui s’active pour faire passer un moment unique aux convives, que le restaurant soit triplement étoilé ou troquet du coin. Tous ces métiers, aux savoir-faire spécifiques, sont décryptés au quotidien par la journaliste Hélène Binet.

A côté de la starisation des chefs, ces métiers vivent une révolution silencieuse, certes moins médiatique, mais qui change en profondeur notre expérience du restaurant. Ces tendances, Hélène nous les rapporte dans « Un Œil en Salle », le média qu’elle a créé – au format papier et web - 100% dédié aux métiers de la salle et du service. Meilleur Ouvrier de France ou apprenti plein d’avenir, ils ont tous leur place sous la plume d’Hélène, qui leur donne, enfin, l’importance qu’ils méritent.

La femme qui murmure à l’oreille des grands chefs, c’est elle ! Clarisse Ferreres-Frechon, fondatrice de l’agence de communication Melchior, accompagne les chefs et entrepreneurs de la gastronomie dans tous les moments-clefs de leur vie.

Témoin privilégiée des temps forts, comme le lancement d’un restaurant , Clarisse est aussi à leurs côtés dans les coups durs, comme la crise sanitaire qui l’a paradoxalement beaucoup occupée.

Le talent de Clarisse, c’est justement d’agir comme un révélateur de talent : celui des chefs, des restaurateurs, des hôteliers qui lui ont confié leur image. Mais aussi les talents dont elle a su s’entourer dans son entreprise, avec un esprit de clan qui transparait dans l’image de l’agence, ou devrais-je dire, « la bande » !

Dans un secteur où la communication et l’image sont de plus en plus importantes, Clarisse nous parle de sa manière d’aborder ces enjeux avec ses clients, qui ne sont pas, eux, des professionnels de la communication.

Load more

Podbean App

Play this podcast on Podbean App